Sachez mixer santé et bonne humeur grâce à la cuisine en famille

Posté by le Oct 10, 2015 dans Activités manuelles | 1 commentaire

Il n’est pas rare que tout le monde à la maison mange sur le pouce par manque de temps ou aussi parce que c’est plus pratique que de cuisiner tout seul. Sachez pourtant qu’il est facile d’alléger la tâche une fois que vous décidez de cuisiner en famille.

Pour moi, ça a été le retour vers une alimentation plus saine et beaucoup plus équilibrée. Vous doutez que vous mettre tous à la cuisine puisse vraiment changer votre mode d’alimentation ? Je vais vous montrer qu’il n’est pas impossible de mixer santé et bonne humeur grâce à la cuisine en famille.

Adopter une alimentation saine

Quand vous décidez de faire la cuisine tous ensemble, vous aurez moins tendance à réchauffer des plats tous préparés ou à prendre de la junk food. C’est tout simple : parce que vous allez manipuler les aliments, vous saurez exactement ce que vous mettrez dans vos plats.

Pas besoin d’être un génie pour comprendre que ça fera beaucoup moins de sucres et de graisses ajoutées pour rien. Pour avoir expérimenté, je sais que ce n’est pas vraiment facile de s’y retrouver avec les ingrédients et les dosages au début. J’ai eu l’habitude d’en faire trop pendant quelques semaines avant de revoir les quantités.

cuisine

Contrôler ce qu’il y a dans l’assiette

Ça rejoint un peu le premier paragraphe, mais c’est surtout pour dire qu’en cuisinant en famille, vous avez les bonnes cartes en main pour vérifier que votre assiette est équilibrée. Pourquoi ne pas le faire, tant qu’à se mettre à la cuisine ?

Une occasion ou jamais pour commencer à varier votre alimentation, et pour réduire la quantité des ingrédients que vous ne devrez pas consommer tous les jours. La viande, en premier lieu, pourra plus facilement devenir un accompagnement et vous pourrez composer vos plats de légumes en fonction des envies.

Pour transmettre l’amour de la cuisine

Dites-vous bien que votre enfant aura besoin d’apprendre à cuisiner tôt ou tard. En ce qui me concerne, j’ai décidé de leur transmettre les bonnes bases avant qu’ils ne ressentent le besoin d’aller fouiller sur internet pour préparer un simple steak.

Et puis, vous aurez de quoi être fier plus tard si votre mioche devient le futur espoir de la cuisine française. Comme quoi, il n’est jamais trop tôt pour développer une passion !

1 commentaire

  1. Merci pour les conseils qui, d’ailleurs, rejoignent parfaitement ce qu’on essaie de faire chez nous. Passer à la mise en pratique, c’est autre chose ! Jusqu’à maintenant, les enfants marmonnent pour participer et il faut les forcer un peu pour qu’ils fassent les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *