Quotient familial, on en parle ?

Posté by le Fév 8, 2016 dans Naissance | 1 commentaire

Les questions sur le quotient familial sont souvent mises de côté parce que ce n’est pas très facile de s’y retrouver, et surtout parce qu’on n’a pas nécessairement les bonnes infos pour le calculer. Je vous avoue que j’ai aussi mis du temps à comprendre le truc, et que j’ai dû faire de petits efforts pour apprendre à faire le juste calcul.

Depuis, je suis devenu un expert en la matière ! Si vous avez aussi besoin de connaitre les bases pour mesurer votre quotient familial, je vous donne les infos essentielles pour ne plus vous gourer. Au début il faut suivre un peu, mais ça ne restera pas compliqué longtemps.

joies

Le quotient familial c’est quoi ?

Pour faire clair, c’est grâce au quotient familial que vous allez pouvoir calculer votre tranche d’imposition. Pour le calculer, il suffit de diviser le revenu net imposable de la famille avec le nombre de parts.

Déjà faut-il commencer par consulter le barème d’imposition pour bien faire les choses ! Il en existe pour chaque tranche, ce qui vous aidera à trouver facilement le montant correspondant. Par la suite, il n’y a qu’à multiplier tout ça avec le nombre de parts fiscales.

Est-ce qu’il y a un plafond pour le quotient familial ?

Oui, il y en a bien un. En gros, il est surtout utile pour limiter les réductions qu’on constate sur les impôts liés au quotient familial. C’est grâce à ce système que vous paierez moins si vous avez des enfants, mais aussi que vous débourserez quelques sous en plus si vous n’en avez pas.

Ainsi, les avantages concernant les impôts sur le revenu comportent bien un plafond. Le montant varie de 1508€  à 4696€ selon votre situation. Notez que ces plafonds ne concernent pas obligatoirement tout le monde ! Il revient à l’administration fiscale de déterminer si vous pouvez en profiter ou non.

Pour ça, son analyse se basera sur l’impôt qui sera déterminé en fonction de votre quotient familial, et sur l’impôt mesuré sur 2 parts pour les personnes mariées. Bien entendu, le nombre de parts est toujours pris en compte dans tous les cas.

1 commentaire

  1. Il faudrait que l’État pense à simplifier un peu les choses car c’est difficile de s’y retrouver ! Je me demande pourquoi ils ne posent pas juste une somme définie par tranche de revenus, sans nous obliger à faire tous ces calculs pour connaitre le fin mot de l’histoire. Ça commence à être fatigant toutes ces formalités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *