Entretenir la créativité de son enfant

Posté by le Nov 12, 2016 dans Activités manuelles | 1 commentaire

La créativité et la curiosité sont des qualités qu’ont tous les enfants. Dès les premiers moments de sa vie, les bébés se mettent à observer, à sentir, à goûter et tester tout ce qui l’entoure. Au fur et à mesure où l’enfant se développe, toutes les expériences et les interactions nouvelles sont excitantes pour lui. Ils aiment essayer de nouvelles choses et leur imagination n’a alors aucune limite.

Mais à un moment ou un autre, cette créativité commence à s’éteindre petit à petit. C’est pour cela qu’il est important de le développer quand il est encore temps. En effet, c’est la créativité qui va lui permettre de faire face à la réalité de la vie avec confiance. C’est aussi cette capacité qui va lui permettre de trouver des solutions intelligentes et originales.

Stimuler la créativité en montrant le chemin 

               Je ne suis sûrement pas la seule maman à vouloir stimuler la créativité de son enfant. Sauf que si vous avez envie d’arriver à cet objectif il sera nécessaire dans un premier temps de lui donner le ton. C’est-à-dire que vous devez montrer que vous avez un esprit ouvert et que vous avez toujours des solutions, peu importe les problèmes qui se dressent devant vous. Votre enfant doit voir en vous de la flexibilité et de l’audace face à de nouvelles expériences de vie. Surtout, montrez-lui que vous n’êtes pas le genre de personne à baisser les bras dès les premières difficultés.

               Comme je vous l’ai dit, les enfants sont des êtres très curieux. C’est donc tout à fait normal s’il vous pose sans cesse des questions pour mieux comprendre la vie. Et quand vient ce moment, essayez de lui donner une réponse inventive. Au lieu de tout de suite lui expliquer les lois de la nature, essayez de le faire cogiter un peu l’esprit. S’il vous demande d’où vient la pluie, ne lui faites pas tout de suite le schéma de l’évaporation de l’humidité. Essayez de répondre à sa question en lui faisant penser à plusieurs possibilités.

               Si votre bout de chou ressemble au mien, vous connaissez certainement ce fameux moment où il demande à maman ou à papa de faire un dessin. Quand viendra ce moment, évitez de lui offrir quelque chose de tout fait. Essayez par exemple de dessiner avec toutes les formes possibles : des traits, des ronds, des points, des étoiles, etc. Trouvez également un moyen pour ne pas se satisfaire à sa demande, s’il veut un dessin de bonhomme, ajoutez à ce petit personnage des vêtements. Et quand vous aurez fini votre petite œuvre, demandez-lui à votre tour de dessiner le sujet demandé.

Laissez votre enfant jouer librement

               Certes, laissez son enfant jouer librement peut-être très stressant pour la plupart des parents (pour moi en tout cas) sauf que c’est très bénéfique pour lui. Donnez-lui du temps pour qu’il puisse jouer en toute liberté, n’interrompez pas ce qu’il fait, ne le guidez pas et surtout ne donnez pas vos avis. Il est aussi important de lui offrir des jouets qui n’ont pas de fonction spécifique pour qu’il puisse à son tour trouver l’usage adéquat à ce dernier.

               Proposez-lui toujours de faire des activités qui peuvent stimuler sa liberté de penser et sa liberté de faire. Faites lui faire de la peinture, du dessin de la construction, etc. En revanche, je déconseille les jouets qui ont des relations de cause à effet. Je n’ai moi-même jamais été fan des diables en boite ou encore des jouets à ressorts. Mais si vous voulez vraiment en acheter à votre enfant, n’achetez que quelques un.

pieces-of-the-puzzle-1707937_1280

               Si votre enfant se plaint de n’avoir rien à faire ou de s’ennuyer, piochez dans sa boite à jouets et sortez-y quelques personnages. Faites-en ensuite une petite histoire et demandez à l’enfant de la continuer. Vous pouvez prendre ses oursons peluches et dire qu’ils vont partir en voyage pour explorer le monde. La première escale se fait en Amérique. Où est-ce qu’ils peuvent aller ensuite ? Quels genres de photos doivent-ils prendre ? Dans quels sites doivent-ils se diriger pour avoir le maximum de souvenir ? Est-ce qu’ils ont vécu des petites histoires durant leur voyage ?

Offrez-lui les ressources utiles

               Si vous avez la possibilité, définissez une pièce précise de votre maison pour que l’enfant puisse faire toutes ses activités quotidiennes, surtout celles qui sont salissantes. Donnez-lui par exemple une pièce où il peut faire de la peinture en toute sérénité sans mettre le désordre dans toute la maison. Et définissez également un endroit où il pourra ranger ses jouets, ses déguisements, etc. Pour les fêtes, demandez aux invités d’offrir des matériaux d’art plastique ou bien des instruments de musique, des matériaux de construction.

               Si vous avez l’esprit écolo, vous pouvez faire du recyclage avec votre enfant. Prenez par exemple des rouleaux de papier toilette ou bien des papiers absorbants vides et construisez ensemble des bateaux ou encore des épées. C’est aussi un très bon moyen pour initier votre enfant dans l’art du bricolage. Offrez-lui aussi des objets domestiques basiques (comme des tubes en cartons ou des emballages) et demandez-lui de fabriquer ses propres jouets.

Plus d’idées pour plus de créativité

               Depuis sa première année, j’ai toujours pris l’habitude de trouver les solutions aux problèmes de mon enfant avec son aide. Prenez par exemple un moment dans la journée pour trouver de nouvelles activités ou encore pour construire, ensemble, de nouveaux jouets. Et même si les propositions de votre enfant ne sont pas très bonnes, ne vous moquez pas de lui et éloignez tous les jugements que vous pouvez apporter à ces idées. Au contraire, encouragez-le à offrir encore d’autres idées. Le but n’est pas de trouver l’idée la plus ingénieuse. Ce n’est pas le résultat qui compte, mais uniquement les idées.

light-bulbs-1125016_1280

               Si vous programmez de faire une activité ensemble, mais qu’il vous manque un moyen pour réaliser à bien cette activité (il se peut par exemple que vous deviez récupérer quelque chose en hauteur, mais que votre échelle soit cassée), dites à votre enfant de chercher une solution pour pallier ce problème.

               Si vous avez l’habitude de lire des histoires à votre enfant, essayez de bousculer un peu la manière de le faire. Racontez par exemple l’histoire et arrêtez-vous sur le point culminant. Demandez ensuite à votre enfant de trouver une suite ainsi qu’une fin à l’histoire que vous venez de lui raconter. C’est un moyen très efficace pour voir comment votre enfant gère les problèmes. Mais c’est aussi une occasion pour stimuler son imagination.

Ne donnez pas de l’importance aux erreurs et aux échecs

               À un certain âge, l’enfant commence à craindre la conséquence de ses actes, il aura peur de faire des erreurs. Malheureusement à cause de ce comportement il étouffera progressivement son imagination. Il se peut aussi qu’il craigne les jugements des autres et qu’il n’ait pas envie de confronter le regard des personnes qui l’entourent. Mais vous pouvez très bien remédier à ce problème en lui racontant par exemple les échecs que vous avez faits dans votre vie. Dites-lui clairement que ce sont ses petites erreurs qui vous ont permis d’avancer dans la vie et d’apprécier également les réussites futures.

               Ne forcez pas votre enfant à respecter les contours quand il fait du coloriage, ne vous moquez pas de lui s’il colorie la peau de ses personnages en bleu ou encore un violet. Même si certains parents pensent que c’est un problème, ce n’est pas du tout le cas. Plus vous l’encouragerez à faire ce genre de chose, plus il comprendra qu’il n’est pas toujours nécessaire de faire les choses comme les autres font. La différence est aussi quelque chose de bien et c’est loin d’être un péché.

               Si votre enfant a commis une bêtise et que vous constatez qu’il est vraiment effrayé sur le sort que vous lui infligerez, faites en sorte de trouver un moyen pour que la punition soit créative. S’il a par exemple déchiré une page de son cahier de coloriage, par inadvertance, demandez-lui de réparer son erreur à l’aide d’autocollants ou demandez-lui tout simplement de faire des dessins en faisant en sorte que la partie déchirée puisse s’intégrer facilement à l’image.

1 commentaire

  1. Je suis une maman artiste et depuis que j’ai mon petit Mathéo, j’ai vraiment envie qu’il devienne à son tour un artiste. Sauf qu’il a beaucoup de mal à créer. Il n’a que 5 ans, mais il n’a vraiment pas d’imagination. Aidez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *